Que faire un dimanche à Genève ?

Il pleut, il vente et il fait froid. L’hiver s’est emparé de Genève et le dimanche fait grise mine. Heureusement, la Cité de Calvin compte une multitude d’idées pour petits et grands. Balades, brunch en famille, musées, spectacles… A chacun son choix car l’important est de profiter au maximum de cette journée de détente.

Après le stress d’une semaine de travail et souvent celui du samedi avec les courses, le dimanche est le jour préféré du week-end. C’est le moment de prendre le temps, d’oublier dossiers et délais à tenir pour se reposer. Grasse matinée ou jogging matinal ? Sauna et baignade dans le lac ou chocolat chaud et pâtisserie dans un tea-room douillet ?
Le dimanche, faites ce qu’il vous plaît !

Vive les musées !

La température flirte avec le 0 degré et la bise se déchaîne. C’est la journée idéale pour découvrir les nombreux musées genevois. Botanique, archéologie, beaux-arts, histoire de la Réforme, histoire naturelle, céramique, ethnographie… Seul ou en famille, tout le monde peut trouver un musée qui l’intéresse. Nos coups de cœur.

Une bonne nouvelle: la visite des collections permanentes des musées de la Ville de Genève est gratuite. C’est aussi le cas chaque premier dimanche du mois pour les expositions temporaires.

Le Musée d’histoire naturelle fait l’unanimité. Il réunit adultes et enfants autour de collections exceptionnelles constituées de plus de 15 millions de spécimens d’animaux, de roches et de minéraux du monde entier. C’est le plus grand musée d’histoire naturelle de Suisse et l’un des plus importants d’Europe. Mais il faut se dépêcher de le visiter avant la fin de l’année car il sera fermé dès janvier 2024 pour des travaux de rénovation.

Le Musée d’ethnographie de Genève (MEG) est lui aussi incontournable. D’abord, pour son bâtiment à l’architecture unique, qui a été récompensée par plusieurs prix dont le Red Dot Award Communication Design; ensuite, pour ses collections qui comprennent 100 000 objets provenant de cinq continents et plus de 300 000 documents. Chaque visite est une formidable invitation au voyage et à la découverte de l’autre. Des animations et des ateliers immersifs enfants et adultes sont organisés le dimanche sur différents thèmes, en lien notamment avec les expositions.

Les passionnés de l’histoire de Genève ont rendez-vous à la Maison Tavel, en Vieille-Ville. Cette demeure privée, qui est la plus ancienne de la ville, propose une plongée dans le passé de Genève, du Moyen Âge au XIXe siècle. Une visite thématique en dix objets d’une heure conduit le visiteur à travers la maison. Il découvre, par exemple, une enveloppe de coussin imprimée qui rappelle la présence de grandes manufactures de toiles de coton imprimées aux Eaux-Vives et sur la rive droite du Rhône. Autre objets: les girouettes de la maison des Tavel ou encore la terrible guillotine de l’ancienne prison de l’Évêché.

A quelques minutes à pied de la Maison Tavel, le Musée de la Réforme récemment rouvert attend les visiteurs. Installé dans la Maison Mallet datant du XVIIIe siècle, le musée offre une nouvelle scénographie dynamique où chaque mur se lit comme une page d’histoire.

Le musée s’adresse aussi aux plus jeunes. L’exposition « Une histoire de la Réforme » se visite avec une application de réalité augmentée. Une manière ludique de découvrir sur tablette 15 œuvres fondamentales.

La visite de la cathédrale Saint-Pierre avec la Chapelle des Macchabées permet aussi de se familiariser avec l’histoire de la Réforme. L’occasion aussi de faire du sport en gravissant les 157 marches qui conduisent au sommet des tours. L’effort est récompensé par une vue spectaculaire sur la ville et le lac.
Sous la cathédrale, le site des fouilles archéologiques est une fantastique machine à remonter le temps. Un jeu de piste permet aux petits et grands de partir sur les traces de la Genève antique.

Berceau de l’action humanitaire, Genève abrite, près du Palais des Nations, le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Outre son exposition permanente qui s’interroge sur notre rapport à l’action humanitaire, le musée organise différents ateliers et animations, notamment pour le jeune public.

Enfin, enfants et adultes peuvent découvrir le Portail de la science du CERN, également situé sur la rive droite. La découverte est particulièrement riche avec trois expositions interactives, des spectacles scientifiques et des films ainsi que des ateliers en laboratoire.

Un grand bol d’air frais… en ville

Enfiler bonnet, gants et bottes et c’est parti ! La promenade est l’activité numéro un du dimanche. Petite balade au bord du lac ou en ville ? Randonnée en campagne ? A pied ou à vélo ? Peu importe. A chacun ses promenades préférées.

Collaboratrice chez Moser Vernet & Cie, Madame Döne Yoksuzoglu confie: « J’aime bien longer le lac à partir du Jet d’eau, traverser le Jardin anglais et marcher jusqu’au Jardin botanique. Je me balade ensuite sans itinéraire précis, je suis le chemin en observant les plantes et en lisant les explications qui s’y rapportent. C’est calme et très agréable. » Le Jardin botanique de Genève, qui est le plus grand de Suisse, abrite de nombreux arbres aux dimensions monumentales, mais aussi, entres autres, un jardin d’hiver, un jardin japonais, des serres magnifiques et un potager composé de variétés maraîchères anciennes.

En famille, le parcours de la Charte des Jardins est une balade amusante pour comprendre l’interdépendance entre habitants des villes, petits animaux et plantes sauvages.

La Vieille-Ville reste un grand classique au charme indémodable. Monsieur Nicolas Tessier, courtier chez Moser Vernet & Cie, détaille: « De la promenade de l’Observatoire, on descend en direction du parc des Bastions où se trouve un jeu d’échecs géant. Il y a souvent des joueurs et j’aime beaucoup l’atmosphère du lieu. »

Et pourquoi ne pas profiter de la journée pour faire une partie ? Les débutants comme les fins stratèges sont toujours bien accueillis par les habitués.
A proximité immédiate du centre-ville, plusieurs parcs permettent de flâner et de faire du jogging. En haut du quartier de Champel, le parc Bertrand avec ses vastes pelouses convient bien à une petite promenade suivie d’une longue pause sur un banc à observer la nature. Avant d’aller déguster une pâtisserie et un chocolat chaud à La maison du gâteau par Christophe Renou, à la route de Florissant.

La nature se déploie dans le quartier des Eaux-Vives avec le parc La Grange, le plus grand de Genève, et le parc des Eaux-Vives qui s’inscrivent dans une continuité. Le promeneur passe d’une ambiance à l’autre, des arbres plusieurs fois centenaires à un petit lac alpin ou à des arrangements floraux sophistiqués près de la maison de maître. Et avec des points de vue incroyables sur le lac Léman.

« J’aime bien acheter des choux chez Chou, aux Eaux-Vives, et les déguster sur un banc sur les quais en regardant le lac et les bateaux », explique Monsieur Nicolas Tessier.

Dans le quartier de la Jonction se trouve la plus grande forêt de la ville.  Le Bois de la Bâtie offre plusieurs itinéraires de balades et une vaste place de jeux pour les enfants.

Découvrir la campagne

Les petits villages au bord du lac Léman, les montagnes et leur nature préservée offrent de très beaux décors.

Sur la rive gauche, les bois de Jussy restent un classique inégalé. Départ depuis le village en direction du domaine du Château du Crest. La balade continue ensuite vers Corsinge, Gy et Corsier. Le paysage alterne entre champs et vignobles. Après le village de Gy, l’itinéraire conduit à Corsier puis Anières pour une pause bien méritée.

Le marais de Sionnet est un lieu bien connu des ornithologues et des photographes animaliers. Cette réserve naturelle, qui borde la Seymaz, est située sur le territoire des communes de Meinier et de Choulex.

A partir de ces deux villages, la balade prend la forme d’une boucle dans un paysage d’une beauté sauvage. Les oiseaux sont nombreux et assez faciles à observer, notamment le héron cendré.
A l’autre bout du canton, les bois de Chancy dégagent une atmosphère unique avec leurs petits sentiers et leurs chênes et pins d’Europe du Sud. Un parfum d’aventure: le passage de la passerelle en bois des Trois-Nants.

Sur la rive droite du lac, le long de la Versoix offre de belles promenades. Au départ du bord du lac, on peut, par exemple, rejoindre la rivière puis suivre les panneaux jusqu’à une zone de villas. Le chemin se poursuit à travers les bois jusqu’au Castellou et descend vers le lac jusqu’au parc de la Bécassine.

A Meyrin, le lac des Vernes est un merveilleux écrin de nature. Des sentiers balisés permettent de se balader au bord de l’eau et d’observer la riche végétation. Autres options: les marais des Crêts et les marais des Fontaines qui longent la frontière du Pays de Gex.

Enfin, le dimanche peut être l’occasion de faire une petite excursion au Salève dont le téléphérique vient de rouvrir. L’occasion de découvrir le bâtiment entièrement rénové de l’architecte genevois Maurice Braillard et d’admirer la vue extraordinaire sur Genève et ses environs. Le lieu comprend désormais un mur d’escalade. Plusieurs itinéraires pour enfants et adultes permettent de découvrir la région. Pour une promenade facile en famille, le Sentier de l’observatoire permet de découvrir des beaux paysages entre le lac Léman et le Mont-Blanc.

Des quartiers passionnants

Savez-vous que Stendhal, Victor Hugo et Dostoïevski ont décrit Genève ? Ou encore que l’impératrice Joséphine habitat dans le quartier des Nations Unies dans un chemin auquel elle donna son nom ? Connaissez-vous les quelque septante œuvres d’art installées en ville ?

Le dimanche est le jour parfait pour suivre l’un des dix Sentiers culturels proposés par la ville. Les itinéraires portent sur un quartier précis – Nations, Tranchées, Vieille-Ville… – ou sur un thème: art et nature en ville, art contemporain ou encore sur les écrivains. Certains Sentiers sont spécialement conçus pour les familles.

Au départ du Musée de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le Sentier des Nations descend le long de l’avenue de la Paix jusqu’au Musée d’histoire des sciences. La balade, sans la visite des musées, dure une heure. L’itinéraire fait notamment découvrir dans le jardin de l’Ariana une cloche monumentale fabriquée à Kyoto et, dans le parc William Rappard, L’Effort humain, une sculpture de l’artiste genevois James Vibert.

Enfants et adultes peuvent découvrir de manière ludique l’art contemporain. Un parcours familial au départ de la promenade de l’Observatoire serpente à travers la Vieille-Ville jusqu’à la place Sturm. Il emprunte ensuite la ruelle du Midi pour finir sur la place des Florentins.

La ville de Carouge offre aussi de jolies balades: le pont de Carouge, le temple, les places, les rues qui se coupent à angle droit et aussi la statue de Tifeuf.

L’animation est à son comble tous les premiers dimanches du mois, de mars à décembre, avec la Brocante de Carouge, sur la place du Marché. Et dès le début de décembre, les nombreux commerces de la ville sont ouverts le dimanche.

Tous au spectacle

Que faire un dimanche à Genève ? Cinéma Pathé
Que faire un dimanche à Genève ? Grütli
Que faire un dimanche à Genève ? am-stram-gram

Un bon film et du pop-corn ! Le cinéma est toujours une bonne idée. Les salles de Pathé Balexert et d’Arena Cinéma offrent des expériences inédites et immersives grâce à des technologie de pointe ainsi qu’une . programmation variée.

Mais Genève compte d’autres cinémas pleins de charme.

Le choix de Monsieur Nicolas Teissier: « Après un déjeuner en famille, j’aime bien aller voir un film au Grütli. Il programme autre chose que des grosses productions, par exemple des classiques avec James Maitland Stewart. »

Collaboratrice chez Moser Vernet & Cie, Madame Sophie Exchaquet-Doms conseille le Bio, à Carouge. Une salle intimiste et un peu rétro à la programmation éclectique. « Il faut aussi regarder le programme du  Théâtre de Carouge, dit-elle. Il y a toujours des spectacles intéressants. »

Magique ! Au Théâtre de Marionnettes de Genève, enfants et adultes plongent dans un univers féérique. Les spectacles, accessibles pour les petits dès un an, sont pleins de fantaisie, d’humour et de tendresse.

Aux Eaux-Vives, le Théâtre Am Stram Gram est un lieu pluridisciplinaire unique. Enfants et adolescents sont au coeur de la démarche créative du théâtre. Les spectacles variés et vivants réussissent à réunir toutes les générations.

Voler sur le dos d’un dragon grâce à la Dragons Flight Academy  ou visiter l’Alien Zoo, un zoo intergalactique à l’allure de Jurassic Parc. Voilà un dimanche original ! Dans le Centre Confédération, Dreamscape fait vivre des aventures virtuelles incroyables.

Le coup de coeur:  La Nuit de l’Escalade, une toute nouvelle aventure palpitante. Une fois équipés de capteurs et d’un casque, les visiteurs partent vivre la nuit de l’Escalade. Une balade incroyable qui conduit du campement des armées savoyardes aux ruelles tortueuses de Genève  où l’on croise la Mère Royaume et Dame Piaget.

Eh bien jouez maintenant…

Du trampoline au lancer de hache, les activités ludiques et souvent insolites ne manquent pas.

Un dimanche hivernal convient bien à une partie de billard. Et pas besoin d’être Tom Cruise ou Paul Newman dans le film La couleur de l’argent pour faire preuve d’habilité. « Dans le quartier des Eaux-Vives, Le Bluff est une bonne adresse », conseille Monsieur Philippe Lourenco, collaborateur de Moser Vernet & Cie, Il ajoute: « J’aime bien aussi aller au Bowling de Meyrin, à Vernier. C’est toujours un bon moment. » En prime, un côté vintage très tendance style Etats-Unis des années 60.

Rebondir encore et encore ! Plus haut, toujours plus haut !  Le trampoline fait des adeptes. Au Grand-Lancy, petits et grands prennent de la hauteur entre dodgeball – un jeu de balle brûlée sur trampoline – et le spider accrobranche. Le centre propose aussi d’autres activités en lien avec la réalité virtuelle.

Les sportifs peuvent aussi s’essayer à l’escalade urbaine dans les salles Totem, à Meyrin et à Versoix. Idéal pour se muscler et s’amuser.

Enfin, le lancer de hache est une nouvelle activité à la mode. Il se pratique dès 16 ans chez Axvetik, aux Eaux-Vives. Le principe: le lanceur gagne des points en fonction de l’endroit qu’il touche sur la cible.

Une partie de Laser Game, aux Eaux-Vives, est un classique du dimanche. Tout comme l’escape game. Le choix est vaste, mais le Trip Trap Escape au chemin de la Gravière, à la Jonction, dans un immeuble géré par la régie Moser Vernet & Cie, est une valeur sûre. Des aventures à faire froid dans le dos. Et pourquoi pas un jeu d’évasion en pleine ville ? Jusqu’à fin décembre, Alea Escape organise un escape game dans la Vieille-Ville. Des énigmes dignes de Sherlock Holmes à résoudre avant la fin du chrono !

Pour faire encore travailler ses méninges, rendez-vous à la Quiz Room, aux Eaux-Vives. Au programme: des jeux de quiz en immersion comme sur un plateau TV.

Visites aux animaux

Aller observer les cygnes et les canards est une activité typique des familles à Genève. Les quais à la hauteur du Jet d’eau et les alentours de l’île Rousseau sont des spots bien connus.

Le parc animalier du Bois de la Bâtie est lui aussi apprécié des familles. Les enclos abritent près de 300 spécimens de la faune indigène: des chèvres paon, des moutons miroir, des ânes de Sardaigne, des porcs laineux ou encore des poneys Shetland.

Au Vivarium de Meyrin, les reptiles, amphibiens et arachnides attendent les visiteurs. Les visites permettent de découvrir plus de 200 animaux du monde entier représentant environ 50 espèces.

Les animaux rares sont à admirer au parc animalier du Conservatoire et Jardin botanique. Le parc accueille notamment des animaux de ferme qui font partie d’un programme de conservation d’espèces rares et menacées de Suisse. Par exemple: les moutons Roux du Valais et la poule huppée d’Appenzell.

Admirer un wallaby à cou rouge ou un serval ? Pas besoin d’aller au bout du monde. Le Bioparc Genève, à Bellevue, abrite plus de 250 animaux dont un tiers issus d’espèces menacées à l’état sauvage.

Sportivement vôtre

Madame Sophie Exchaquet-Doms profite du dimanche pour faire un jogging. «Je pars de Carouge où j’habite et je cours jusqu’au théâtre du Galpon, au Petit-Lancy. Je fais l’aller-retour. C’est un parcours agréable près du Rhône. Il m’arrive aussi de courir jusqu’au stade du Bout-du-Monde puis jusqu’au centre sportif de Vessy et retour. »

Pour glisser tout en douceur, direction la patinoire. Les Vernets avec leurs infrastructures intérieures ou extérieures, mais aussi de jolies patinoires éphémères. La glace s’invite en ville au parc des Bastions pour un petit air de New York. Les patineurs se retrouvent aussi à Carouge, à Bernex et à Plan-les-Ouates.

Sur la rive droite, la patinoire située au Grand-Saconnex est accompagnée d’une yourte aux fondues. Un bon plan pour les sportifs gourmands.

Envie de piquer une tête ? Les baignades dans l’eau froide sont plus tendance et les Bains des Pâquis accueillent les courageux prêts à plonger dans le lac. Pour les autres, les piscines des Vernets et de Varembé, près de la place des Nations, permettent de faire trempette au chaud.

Autre option: concilier intérieur et extérieur. La piscine de Marignac, à Lancy, ouvre tous les jours son bassin extérieur, chauffé à 26 degrés.

Objectif bien-être

Slow time ! Une journée au calme avant d’affronter la semaine à venir. Direction les Bains des Pâquis pour s’offrir une parenthèse de calme, face au lac, dans une ambiance décontractée. Un sauna, un hammam, un bain turc ou un massage pour lâcher-prise. Ou encore une séance matinale de tai-chi, une pratique physique aux mouvements lents.

Du bord de l’eau à l’herbe verte du parc La Grange avec Yoga sur herbe. Ces pratiques, sur donation, s’adressent à tous, débutants ou yogis confirmés. Un peu de douceur dans un monde de stress.

A proximité du parc, le Bain bleu est un temple du bien-être. Petits et grands profitent de différents bassins en intérieur et extérieur chauffés à 35°. L’ambiance tamisée à l’orientale se prête à la détente et aux soins. Le top: rêvasser dans le bain situé sur le toit, face au lac.

A Confignon, les bains thermaux de Cressy permettent de passer une journée de détente dans un décor de jungle tropicale. Le dimanche, le jardin ludique mis en place dans les bassins permet de se détendre en famille.

Autour de la table

Petit déjeuner au lit, brunch, déjeuner en famille, goûter gourmand… Depuis toujours le dimanche est placé sous le signe des bons petits plats. Tout le monde a ses rituels et ses adresses préférées.

Madame Döne Yoksuzoglu profite de cette journée au calme pour prendre un vrai petit déjeuner turc en famille, à la maison. Saucisses, fromage, légumes frits, concombres… Un régal.

A Carouge, Madame Sophie Exchaquet-Doms est une fan de chez Mr & Mrs Renou. « Pour sa brioche feuilletée agrémentée de chocolat gianduja à la noisette », dit-elle.

Pour les amateurs de brunchs, le choix ne manque pas. Monsieur Daniel Cadene, collaborateur de Moser Vernet & Cie, apprécie celui de l’hôtel Mövenpick, à Meyrin, pour la qualité de ses plats.

Sur la rive gauche, Monsieur Gaetan Magrit aime se retrouver en famille au White Rabbit et, dans le quartier de Champel, au Pain Quotidien et au Chiche ou pas Chiche. « Le dimanche, j’aime bien aussi faire des cookies avec les enfants. Nous utilisons les préparations de l’entreprise genevoise Cooms. »

De son côté, la régie Moser Vernet & Cie compte parmi ses clients commerciaux, plusieurs bonnes adresse ouvertes le dimanche.

Menu italien ou japonais ? Pas besoin de choisir. A Vésenaz, le 56 chemin du Vieux-Vésenaz, abrite Nero’s Pizza et le bar Temaki qui  propose une large sélection de temaki, ces sushis en forme de cône.

Le Flore, au 9 rue de la Fontaine, est un incontournable. Au coeur de la Vieille-Ville, ce bistrot chaleureux sert une cuisine simple et authentique. Au menu du dimanche soir: fondue, raclette et pizza, notamment.

En plein centre ville, la boutique de l’artisan chocolatier et pâtissier Guillaume Bichet mérite une visite. Le numéro 20 de la Galerie Jean-Malbuisson est un vrai paradis pour les gourmands.

C’est le cas également du Pearl au 63 rue des Eaux-Vives, près du lac. Un lieu à la décoration cosy pour déguster l’une des déclinaisons de Pearl Latte, Pearl Tea et Pearl Milk Tea. Ces boissons originales aux billes de tapioca sont très populaires en Asie.

moser-vernet-cie-geneve-Illustration-exclusive-homme-journal-fauteuil

Cet article vous intéresse?

Inscrivez-vous et recevez nos articles par courriel

     

    Ces articles pourraient aussi vous intéresser

    museum-histoire-naturelle-geneve-1

    Le saviez-vous? Le Muséum d’Histoire Naturelle de Genève s’agrandit

    En savoir +

    eco-quartier

    Les plus beaux écoquartiers à Genève

    En savoir +

    harmonie-logement-chambre-Feng-Shui-1

    Comment retrouver l’harmonie dans son logement et aménager sa chambre Feng Shui?

    En savoir +